Web Analytics
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Comment booster sa testostérone après 40 ans (naturellement) ?

Vieillir n’est pas chose aisée. Vous êtes sujets à de nombreuses maladies dont les troubles sexuels, l’ostéoporose, les déficits mentaux, etc. La plupart de ces maladies sont la conséquence d’une diminution de la production de testostérone dans votre organisme.

Toutefois, il est possible de remédier à ce phénomène. En effet, il existe de nombreuses méthodes qui permettent de booster le taux de testostérone même après 40 ans. Tandis que certains ont recours à des procédés naturels, d’autres préfèrent opter pour des dopants. Mais la meilleure méthode demeure celle qui est naturelle, car elle est sans risque sur votre santé.

Vous êtes âgé de plus de 40 ans et désirez augmenter naturellement votre testostérone. Cet article vous est destiné. Vous y trouverez les meilleures méthodes naturelles pour y parvenir.

La testostérone : que faut-il savoir ?

La testostérone est une hormone sexuelle naturellement sécrétée par l’organisme. Reconnue comme hormone androgène, elle est produite par les testicules. Elle est également synthétisée en faible quantité par l’ovaire et le placenta chez les femmes. C’est donc à tort que la testostérone est considérée comme une hormone masculine.

Cette hormone est à la base de la prise de masse musculaire, la pilosité, la tonalité de la voix et de l’humeur. Elle permet également la croissance des os et des muscles. De même, elle favorise la libido, les performances intellectuelles et sportives ainsi que la fertilité. La testostérone permet la production de globules rouges et la production de sperme. Elle n’est pas non plus sans influence sur le système cardiovasculaire. De plus, elle influe sur le transport de certaines substances messagères dans notre corps.

Toutefois, avec l’âge, la production de testostérone peut baisser. C’est la phase de l’andropause. Elle est considérée comme une conséquence de la vieillesse et non comme une maladie. Parfois, certaines personnes en présentent les symptômes. Et ce, même avant la vieillesse.

Comment identifier une déficience en testostérone ?

Les principales manifestations de cette chute de testostérone sont entre autres :

  • Une diminution de la libido et des troubles d’érection ;
  • Une baisse de la forme et de la résistance physique ;
  • Une fatigue générale, de l’apathie ;
  • Une dépression et un changement d’humeur ;
  • Une fonte musculaire, des douleurs articulaires et un embonpoint ;
  • L’ostéoporose ;
  • La perte de cheveux ;
  • Un lent déclin cérébral ;
  • Un lent déclin cognitif ;
  • Etc.

Notons que les deux derniers phénomènes sont irréversibles.

Cependant, il est pénible de déterminer un déficit en testostérone quand on n’est pas un expert. Il faudra alors consulter un médecin pour plus d’assurance. Réellement, seule la prise de sang permet de connaître le taux de cette hormone.

Manque de testostérone chez l’homme : Traitement naturel

Malgré les effets pervers de l’andropause, il existe une multitude de remèdes naturels pour booster sa testostérone. De fait, le taux de testostérone peut être augmenté par :

Une alimentation adéquate

L’alimentation est centrale dans l’augmentation de cette hormone.

  • Consommez des graisses

La testostérone est produite à partir du cholestérol. Vous devrez alors intégrer de la graisse dans votre alimentation. Cette dernière favorisera la fabrication de l’hormone.

Seulement, il faudra consommer plus de bonnes graisses et moins de graisses saturées. Privilégiez alors la consommation de l’avocat, du saumon, des noix, des graines et huiles de bonne qualité, etc.

  • Le zinc testostérone

Le zinc est impliqué dans plus de 300 réactions chimiques au niveau de l’organisme. Il favorise aussi efficacement la production de la testostérone. Un déficit de zinc dans l’organisme entraînerait donc une baisse du niveau de cette hormone. Une alimentation riche en zinc fera l’affaire. Consommez alors des aliments tels : du fromage, des haricots, du yaourt, de la viande (le bœuf), des noix, des fruits de mer (les huîtres), etc.

Par ailleurs, le zinc peut également se consommer comme complément alimentaire sous forme de gélule.

  • La vitamine D

La vitamine D contribue à une sécrétion normale de la testostérone. Certains aliments en contiennent assez. L’on a les œufs, le saumon, les avocats, le hareng, etc. Aussi, passer journellement quinze minutes au soleil vous assure un apport suffisant en vitamine D. D’ailleurs, cette vitamine est considérée comme étant l’hormone du soleil.

  • L’allicine

Composé sulfuré, l’allicine est fortement présente dans l’ail et les légumes similaires au poireau. Elle favorise la circulation sanguine. Ce composé crée la libération des hormones qui permettent une sécrétion de la testostérone dans l’organisme. L’allicine ralentit également la production du cortisol dans le corps. Le cortisol, hormone du stress peut en réalité freiner la libération de la testostérone.

Le jeûne intermittent

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ?

Loin d’être un régime, cette pratique est le moyen idéal d’inclure un petit temps de jeûne dans son quotidien. Il consiste à se priver volontairement de nourriture pendant certaines heures et ne manger qu’à certains moments de la journée. L’on peut, par exemple, décider de sauter le petit-déjeuner pour ne commencer par manger qu’à partir du déjeuner. Vous pouvez également choisir de ne plus manger après le dîner.

Comment agit-il sur la testostérone ?

Le jeûne procure de nombreux effets positifs à l’organisme. Au nombre de ses multiples effets se trouve une croissance de la production des testostérones.

En fait, le jeûne réduit la production de la leptine dans l’organisme. La baisse de cette hormone provoque la sécrétion de la testostérone.

Une étude a montré que chez les hommes sains, le taux de testostérone augmente de 180 % au cours d’une courte période de jeûne. Le niveau de cette hormone est alors immédiatement boosté par le jeûne intermittent.

Par ailleurs, selon la même étude, le taux de l’hormone lutéinisante sérique (LH) est augmenté pendant le carême du Ramadan. Ce taux s’accroît en effet de 67 %.

Testostérone et sport

À partir de 40 ans, les activités physiques doivent faire partie de votre quotidien si vous désirez garder la forme. Mais vous n’avez plus ni la même vigueur ni la même santé qu’à votre jeunesse, sans parler du temps qui ne permet pas de se rendre à la salle de sport tous les jours. Il serait alors préférable d’y aller en douceur. Optez donc pour des programmes d’entraînement comportant des périodes de pause. Nous recommandons la marche, soit un minimum de 10 000 pas par jour, l’entraînement en force en musculation et bien que nous n’en soyons pas adeptes, le CrossFit peut aussi être considéré.

L’entraînement en force, notre préféré !

Chez Maverick Fitness, nous recommandons vivement pour l’avoir essayé, l’entraînement en force en musculation. Ce type d’entrainement, vous demandera pas plus de 3h par semaine. C’est une méthode d’entraînement comportant des séries d’exercices visant des muscles spécifiques, bien entendu dépendant de votre objectif et de la partie du corps que vous voulez muscler, nous recommandons par exemple, 2 fois le haut du corps et une fois le bas pour les hommes et une fois le haut du corps et deux fois le bas pour les femmes. Ces séries d’exercices sont entrecoupées par de courtes périodes de pause non seulement pour que vous puissiez récupérer mais aussi donner à votre corps de s’apprêter psychologiquement à affronter les séries d’exercices qui suivront pour pouvoir donner votre maximum ET soulever plus lourd.

Cette pratique s’appliquera à toutes vos séances d’entraînement durant la semaine. Toutefois, n’oubliez pas de vous échauffer avant de commencer. Vous serez ainsi à l’abri des blessures.

Des études ont prouvé que l’entraînement en force accroît la concentration de la testostérone. En effet, ce type d’exercice facilite la combinaison des protéines et non leur dégradation. Les acides aminés font partie des éléments constitutifs de ces protéines. Lesquels acides aminés favorisent la production des testostérones.

Le CrossFit

Tendance en France depuis quelques années, le CrossFit est une activité physique qui combine fitness et musculation. Le CrossFit repose sur trois grands principes : une variété d’exercices, des mouvements fonctionnels et d’intensifs entraînements. Ce sport regroupe quelques exercices tels que la chaise, le rameur, le battle rope, etc.

Tout comme les exercices HIIT, le CrossFit aussi accroît la production des testostérones.

Un bon sommeil

Les sécrétions hormonales dépendent des rythmes de sommeil et d’éveil. Il est donc indispensable de bien dormir pour favoriser toutes ces sécrétions. En effet, pendant le sommeil profond, le cerveau envoie au corps des instructions pour sécréter les hormones. D’ailleurs, à ce propos, des études ont été menées. Les résultats de ces études démontrent que des nuits de sommeil de 4 heures seulement baissent la testostérone de 60 %.

Il s’avère donc primordial de s’accorder de bonnes nuits de sommeil. Vous verrez ainsi votre niveau de testostérone grimper. Il est d’ailleurs recommandé de dormir en moyenne 8 heures chaque nuit.

Les plantes : de véritables testo boosters

En dehors d’une bonne hygiène de vie, la consommation de certaines plantes aussi est conseillée.

Le Maca de Pérou

Comment booster sa testostérone après 40 ans

Le maca de Pérou est l’un des meilleurs boosters de testo qui existent. Il est consommé depuis des millénaires par les indigènes de l’Amérique du Sud en raison de ses bienfaits considérables. En effet, cette plante est connue de par ses nombreuses vertus et apports nutritionnels.

Encore appelé ginseng péruvien, le maca de Pérou possède de puissantes propriétés aphrodisiaques. Il doit sa vertu aphrodisiaque à sa riche composition en vitamines (B, D, P) et en acides aminés. Lesquels vitamines et acides aminés contribuent à la croissance de la production des testostérones.

Consommée sous forme de poudre ou de gélules, cette racine :

  • Améliore l’activité sexuelle chez l’homme comme chez la femme ;
  • Augmente les performances physiques et mentales ;
  • Favorise la récupération chez les femmes enceintes ou qui viennent d’accoucher et chez les sportifs ;
  • Renforce le système immunitaire ;
  • Lutte contre les symptômes de la ménopause et de l’andropause ;
  • Garantit le maintien de l’équilibre mental et émotionnel ;
  • Etc.

Le tribulus terrestris

Comment booster sa testostérone après 40 ans

Le tribulus terrestris est une plante de petite taille produisant des fleurs de couleur jaune. Ses graines sont utilisées depuis des millénaires par les médecines indiennes et chinoises. Ceci, en raison de ses multiples bienfaits.

Cette plante est aujourd’hui mondialement connue pour ses effets aphrodisiaques. Le tribulus est également utilisé pour combattre les troubles de la sexualité et pour lutter contre l’infertilité. Par ailleurs, il améliore aussi les performances sportives. De même, il augmente la production de la testostérone. Il est consommé sous la forme de complément alimentaire (en gélules ou poudre).

Le tribulus est riche en protodioscine, une saponine stéroïdique qui agit sur le cerveau. La production d’hormone lutéinisante est stimulée par cette molécule. Laquelle hormone parvient jusqu’aux testicules par le sang. Cette hormone contribue à l’augmentation de la production de testostérone chez l’homme.

Le fenugrec

Comment booster sa testostérone après 40 ans

Le fenugrec est une légumineuse utilisée comme condiment dans la cuisine indienne. En plus d’agrémenter les plats, il est utilisé depuis des centaines d’années pour la promotion d’une santé optimale. Provenant de l’Égypte et introduit en Asie et en Inde, il est mondialement reconnu à cause de ses propriétés médicinales.

La Commission européenne reconnaît cette épice comme stimulant de l’appétit. Il détient également des propriétés fortifiantes, alcalinisantes et reminéralisantes. Le fenugrec améliore la digestion et l’assimilation des aliments. Il lutte également contre l’anémie. Cette légumineuse augmente la production de lait chez la femme enceinte.

Des études scientifiques ont démontré que le fenugrec normalise le niveau de testostérone dans l’organisme. Ce faisant, il agit positivement sur la libido.

Par ailleurs, les graines de fenugrec sont composées de fenuside qui est un glucoside. Or les glucosides favorisent la sécrétion des hormones sexuelles. Le fenugrec s’avère alors être un des meilleurs testo boosters naturels.

Le gingembre

Comment booster sa testostérone après 40 ans

L’une des épices les plus célèbres et appréciées du monde, le gingembre possède de nombreuses vertus pour la santé. Il sert à traiter de nombreux maux et maladies.

Un aphrodisiaque hors du commun, le gingembre stimule le désir sexuel tant chez l’homme que la femme. Il est de ce fait, une solution naturelle pour booster la testostérone. Mais pour bénéficier de ses bienfaits, il faudra le consommer de façon régulière.

Autres plantes

En dehors des plantes suscitées, il en existe d’autres qui favorisent la sécrétion de la testostérone. Il s’agit du ginseng, du moringa, de l’ananas, etc. Nous avons aussi une sélection d’aliments que vous devez consommer régulièrement après 40 ans, vous pouvez voir cette liste dans cet article.

Quelques précautions à prendre pour éviter une déficience en testostérone

Comme vous l’auriez constaté, il est bien possible de booster sa testostérone après 40 ans. En effet, il vous suffira juste d’adopter une meilleure hygiène de vie. Bien dormir et pratiquer le sport vous seraient d’une grande utilité. Sans oublier des plantes aux vertus aphrodisiaques. Vous devrez également surveiller votre alimentation.

Toutefois, certains autres facteurs influent négativement sur le taux de testostérone. Ces facteurs sont entre autres :

  • Le stress et le manque de sommeil ;
  • L’alcool et la nicotine ;
  • La consommation excessive du sucre.

Les éviter favoriserait donc une augmentation de votre taux de testostérone. Vous savez à présent ce qu’il faut privilégier et ce qu’il faut éviter, tout cela est possible avec la volonté nécessaire. Il suffit juste de remanier votre lifestyle pour parvenir naturellement à augmenter votre taux de testostérone et profiter pleinement de vos capacités à 40 ans !

Ludo

Ludo

Nous avons commencé notre transformation physique à plus de 35 ans après une longue chute dans les travers de la société moderne. Nous souhaitons devenir la meilleure version de nous-mêmes. Pour maintenir ces résultats à maintenant 40 ans, il ne s’agit pas de suivre des régimes bizarres et de fatiguer son corps avec des entrainements exténuants. Prenez plutôt de la hauteur avec une vision à long terme en reprenant de bonnes habitudes. Chaque attitude simple et efficace mise en place fournira des résultats dans le temps. Il faudra les garder tout au long de votre vie, donc ne faites pas des choses intenables. On sait qu'à 50, 60, 70, 80 ans on aura toujours ce lifestyle de Maverick qui garde notre corps en forme. C’est tout simplement notre philosophie. Cliquez ici pour en savoir plus

Articles similaires

Le guide sur l’alcool et la perte de poids !
Ludo

Le guide sur l’alcool et la perte de poids !

Lorsque vous essayez d’atteindre des objectifs de remise en forme, vous pouvez faire preuve de plus de discipline et améliorer votre alimentation. 

Cependant, il ne faut pas arrêter complètement de vivre. Sortir et participer à des évènements sociaux ne doit PAS être mis de coté jusqu’à ce que vous atteigniez votre objectif.

Lire plus »
transformation physique à 40 ans
Ludo

Plan de perte de poids RÉALISTE à 40 ans !

Beaucoup de personnes de notre génération cherchent un plan de perte de poids pour retrouver la forme et de l’allure. Cependant, cela pêche souvent dans sa réalisation sur le long terme. Beaucoup de programmes fitness et de régimes peuvent briser la confiance que nous avons à maigrir et prendre du muscle. Cela ne veut pas dire que vous êtes incapable de maigrir, mais probablement que vous en avez trop fait ou fait des choses qui ne vous correspondaient pas !

Lire plus »
Optimiser sa testostérone à 40 ans !
Ludo

Optimiser sa testostérone à 40 ans !

Les hommes de plus de 40 ans, peuvent souffrir d’une baisse de leur niveau de testostérone, ce qui peut entraîner des symptômes tels que la perte de libido, la fatigue, la perte de muscle et la prise de poids. Heureusement, il existe des moyens de remonter ces niveaux, avec un mode de vie qui comporte les bons ingrédients.

Lire plus »

Laisser un commentaire